ASSOCIATIONS ENTRE LA DOULEUR, LE STRESS OXYDATIF ET LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME SUITE À L'EXERCICE CHEZ LES PERSONNES ATTEINTES DU SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE ET DES CONTRÔLES SAINS

Déposez le
Polli A.1,2, Van Oosterwijck J.2,3, Ickmans K.1,2, De Wandele I.3,Paul L.4, Meeus M.2,3, Nijs J.1,2
1Vrije Universiteit Brussel, Département de physiothérapie, physiologie humaine et anatomie, Faculté d'éducation physique et de physiothérapie, Bruxelles, Belgique, 2Pain in Motion, Bruxelles, Belgique, 3Université de Gand, Département des sciences de la réadaptation et de la physiothérapie, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Gand, Belgique, 4University of Glasgow, Nursing and Health Care, School of Medicine, Glasgow, Royaume-Uni

Contexte: Contrairement à ce qui se passe chez les témoins sains (HC), les patients atteints d'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique (EM/SFC) présentent une aggravation de leur douleur après l'exercice. Les mécanismes exacts qui sous-tendent ce phénomène sont largement inconnus. Le stress oxydatif (OS) a été associé et proposé comme contributeur à la douleur. La SG s'améliore plus tôt chez les patients atteints d'EM/SFC lors d'exercices supplémentaires et la réponse antioxydante est retardée, par rapport aux HC. Les réponses de la SG sont liées à l'activité du système nerveux autonome (ANS). Des niveaux accrus d'OS induits expérimentalement réduisent le flux sanguin qui devrait affluer vers les muscles qui travaillent.

Objectif : Nous avons exploré si la SG est associée aux symptômes de la douleur ou aux changements de la douleur après l'exercice, et les relations possibles entre les fonctions de la SG et du SNA dans l'EM/SFC et les CH.

Méthodologie: Seules les femmes, entre 18 et 65 ans, ont été incluses dans l'étude. Les CS ont été appariés aux caractéristiques des patients (âge, sexe, IMC, niveau d'activité physique). Les sujets ont subi un test d'effort sous-maximal standardisé avec surveillance cardiorespiratoire continue. Nous avons mesuré la variabilité de la fréquence cardiaque (HRV) comme mesure de la fonction ANS et les niveaux de TBARS comme mesure de la SG. Avant et après le test, on a demandé aux sujets d'évaluer leurs symptômes à l'aide de deux échelles VAS pour les douleurs corporelles et les maux de tête. Un échantillon de sang a également été prélevé avant et après le test, afin de mesurer la SG et les changements de SG induits par l'exercice. Nous avons effectué des comparaisons entre les groupes et au sein des groupes pour les mesures de la douleur et de la SG. L'analyse de corrélation a été utilisée pour examiner la relation entre la douleur subjective et les mesures TBARS, et pour analyser les associations entre la fonction ANS et la SG. Des tests paramétriques ou non paramétriques ont été choisis en fonction des résultats de l'analyse descriptive.

Résultats: Dix-huit patients et dix-huit HC ont été recrutés. Aucune différence statistiquement significative au départ n'a été trouvée pour l'âge, l'IMC, l'anxiété et la dépression. Des différences significatives entre les groupes ont été trouvées pour la douleur et les maux de tête à la fois au départ et après l'exercice (tous les p
Conclusion(s) : La douleur était associée au niveau de SG uniquement chez les patients atteints d'EM/SFC avant et après le test sous-maximal. L'exercice réduit la fonction ANS chez les patients, mais cela ne semble pas modifier les symptômes de la douleur ou la SG. Les HC ont montré une réduction significative des symptômes de la douleur et une forte association entre l'OS et l'activité ANS. C'est-à-dire que plus le SNA augmente son activité pendant l'exercice, plus la SG diminue, et vice-versa.

Implications Nos données aident à comprendre les interactions complexes entre différents systèmes supposés jouer un rôle dans la nociception et la douleur. Les HC et les patients caractérisés par une douleur chronique généralisée (EM/SFC) ont montré des différences dans le stress de la SG, la réponse du SNA à l'exercice et dans l'association entre l'activité du SNA et la SG pendant l'exercice.

Remerciements de financement : Cette étude a été financée par le Ramsay Research Fund de la ME Association (Royaume-Uni).

Topic: Gestion de la douleur et de la douleur

Approbation éthique L'étude a été approuvée par le Comité d'éthique de l'Université de Gand, Belgique.


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste