UNE INITIATIVE DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS INTÉGRANT LE DÉVELOPPEMENT D'UNE ÉDUCATION EN NEUROSCIENCE THÉRAPEUTIQUE CULTURELLEMENT PERTINENTE POUR LES SURVIVANTS DE LA TORTURE AU KURDISTAN, EN IRAK

Parier A1,2, Hartmann J.3, Mohammed Amin Ahmed A.1,4, Saïd FK1, Omer Ismaïl H1, Van Gelder LH5
1Wchan Organisation for Victims of Human Rights Violations, Région du Kurdistan, Irak, 2Côte à côte mondial, région du Kurdistan, Irak, 3Northwestern University, Feinberg School of Medicine, Department of Physical Therapy and Human Movement Sciences, Chicago, États-Unis, 4Université polytechnique de Sulaimani, Collège technique de la santé, région du Kurdistan, Irak, 5Dynamic Principles, LLC., Rockford, États-Unis

Contexte: La douleur est reconnue comme un contributeur au handicap dans le monde, les survivants de la torture présentant des taux plus élevés par rapport à la population normale. Trois décennies d'avancement dans la science de l'expérience humaine de la douleur ont abouti à un traitement amélioré de celle-ci, y compris une méthode d'enseignement sur la douleur appelée éducation thérapeutique des neurosciences (ETN). L'ETN est basée sur le cadre biopsychosocial et a permis d'améliorer les résultats cliniques. Dans la région du Kurdistan irakien (Kurdistan), où un nombre important de survivants de la torture présentent des douleurs, les traitements appliquant la science moderne de la douleur et l'ETN sont inexistants. Historiquement, l'Organisation Wchan pour les victimes de violations des droits de l'homme (Wchan), une organisation non gouvernementale kurde qui fournit des conseils/thérapies physiques et psychologiques aux survivants de la torture dans une prison, n'avait pas inclus la science moderne de la douleur et l'ETN dans son approche de traitement.

Objectif : Ce rapport de cas décrit une initiative de renforcement des capacités avec deux objectifs :
1) doter les physiothérapeutes du Kurdistan de compétences cliniques modernes en sciences de la douleur spécifiques aux survivants de la torture et
2) développer et utiliser l'ETN qui reflète les besoins cliniques, culturels et contextuels des survivants de la torture dans la région.

Méthodologie:
  1. Développement d'un programme de formation moderne en sciences de la douleur mettant l'accent sur les besoins uniques des survivants de la torture.
  2. Formations en personne avec les physiothérapeutes de Wchan.
  3. Développement de l'ETN par les physiothérapeutes dans leur langue maternelle kurde et d'une manière qui reflète les besoins culturels, contextuels et cliniques.
  4. TNE piloté dans des séances de traitement de physiothérapie individuelles et de groupe et modifié en fonction des expériences de collaboration des physiothérapeutes.
  5. Intégré le TNE innovant dans une approche de traitement de groupe pour les survivants de la torture qui est actuellement étudiée par une étude approuvée par le Comité d'examen institutionnel.


Résultats: Un docteur en physiothérapie formé aux États-Unis a facilité deux physiothérapeutes de Wchan pendant plus de 30 heures de renforcement des capacités spécifiques aux compétences cliniques de la science moderne de la douleur pour les survivants de la torture. Des métaphores, des histoires, des exemples, des images et des opportunités d'apprentissage expérientiel pertinents sur le plan contextuel et culturel ont été développés et mis en œuvre. De nombreux facteurs biopsychosociaux ont été pris en compte lors de l'élaboration du TNE, notamment les croyances inadaptées couramment exprimées, les comorbidités de traumatismes psychologiques et les données d'évaluation clinique antérieures. Les évaluations cliniques individuelles et de groupe et le jugement clinique des physiothérapeutes ont révélé que l'ETN adaptée à la culture a augmenté la compréhension de la douleur du client, contribuant à ce qui suit : 1) amélioration du fonctionnement physique, émotionnel et social, 2) diminution des symptômes de sensibilisation centrale, 3) croyances et comportements adaptatifs à la douleur, et 4) stratégies d'adaptation efficaces. Les évaluations des compétences ont démontré que les physiothérapeutes sont compétents dans la sélection et l'administration de l'ETN innovante en tant que composante du traitement individuel et de groupe des survivants de la torture.

Conclusion(s) : Les physiothérapeutes étaient dotés de compétences cliniques modernes en sciences de la douleur et d'une TNE innovante. Cela a abouti à une approche de traitement améliorée qui reflète la culture et le contexte uniques des survivants de la torture dans la région du Moyen-Orient.

Implications Ce rapport de cas décrit un modèle réalisable qui peut être utilisé pour donner aux physiothérapeutes travaillant dans des contextes culturels et contextuels uniques les compétences cliniques et l'ETN pertinentes pour traiter efficacement la douleur chez les populations vulnérables à risque de handicap dans le monde.

Mots clés: Douleur, torture, éducation thérapeutique en neurosciences

Remerciements de financement : Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

Topic: Douleur et gestion de la douleur ; Formation : développement professionnel continu

Approbation éthique requise : Oui
Établissement : Université du Nord-Ouest
Comité d'éthique: Comité d'examen institutionnel de l'Université Northwestern
Numéro d'éthique : STU00206726


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste