PRATIQUE ACTUELLE ET PERCEPTION DE LA PHYSIOTHÉRAPIE POUR LES FEMMES ANTEPARTUM ET POSTPARTUM : UNE ENQUÊTE AUPRÈS DES PHYSICOTHÉRAPEUTES À TAIWAN

Déposez le
K.-Y. Lin1,2, Y.-J. Tsaï1,2, M.-H. Wu3,4
1Université nationale Cheng Kung, Département de physiothérapie, Tainan, Taïwan, 2Université nationale Cheng Kung, Institut des sciences de la santé alliées, Tainan, Taïwan, 3Université nationale Cheng Kung, Département d'obstétrique et de gynécologie, Tainan, Taïwan, 4Hôpital universitaire national Cheng Kung, Département d'obstétrique et de gynécologie, Tainan, Taïwan

Contexte: Faisant partie d'une équipe multidisciplinaire en soins gynécologiques et obstétricaux, les kinésithérapeutes jouent un rôle important dans la gestion des symptômes physiques et psychologiques pendant la période ante et post-partum en fournissant des conseils sur l'activité physique, en enseignant des exercices appropriés, y compris l'entraînement des muscles du plancher pelvien, en traitant les problèmes musculo-squelettiques. et donner des traitements spécialisés (p. ex., ultrasons thérapeutiques et massage). Cependant, on sait peu de choses sur la pratique et les croyances des kinésithérapeutes concernant la prise en charge des troubles liés à la grossesse/du post-partum à Taïwan.

Objectif : (1) Explorer la pratique, l'attitude et la perception actuelles des kinésithérapeutes dans la prise en charge des troubles liés à la grossesse/du post-partum à Taïwan, (2) identifier les obstacles/facilitateurs perçus par les kinésithérapeutes à la prestation de services dans les soins ante-partum et post-partum.

Méthodologie: Une étude descriptive, exploratoire et transversale a été menée auprès de physiothérapeutes agréés vivant à Taïwan. Une enquête en ligne anonyme a été conçue et pilotée. L'enquête comprenait diverses sections sur la démographie, l'éducation, le milieu de travail actuel, l'expérience de la prise en charge des femmes atteintes de troubles liés à la grossesse/du post-partum et l'auto-efficacité perçue, les attitudes et les obstacles/facilitateurs à la prise en charge des troubles liés à la grossesse/du post-partum. L'enquête a été largement annoncée sur les réseaux sociaux, par e-mail aux membres de la Taiwan Corporation Aggregate National Federation of Associations of Physical Therapists, et par le biais de contacts personnels et de boules de neige de mars à août 2020. Les données ont été analysées à l'aide de statistiques descriptives comprenant la moyenne, le nombre de fréquences et pourcentages.

Résultats: Au total, 278 kinésithérapeutes ont rempli les questionnaires. L'âge moyen des répondants était de 31 ± 8.3 ans et 67 % étaient des femmes. La majorité des répondants ont déclaré avoir obtenu un baccalauréat (69.8 %), avoir pratiqué la physiothérapie pendant plus de 5 ans (53 %) et avoir travaillé à l'hôpital (38.5 %). Il y avait 49% qui travaillaient à Taipei. Sur les 278 répondants, 38 % avaient déjà traité des femmes enceintes ou post-partum dans leur pratique clinique. 
Sur 106 répondants qui avaient traité des femmes en pré-partum ou en post-partum, la majorité avait été référée par la médecine physique et la réadaptation (39.3 %), l'orthopédie (25.2 %) et la gynécologie (17.2 %). Le trouble lié à la grossesse/au post-partum le plus fréquemment traité dans la pratique était la lombalgie (59.4 %). Le contenu du traitement de physiothérapie pour les femmes atteintes de troubles liés à la grossesse/au post-partum variait. Les répondants ont rapporté un effet moyen du traitement de 7 ± 1.6 sur une échelle de 0 à 10 (0 = aucun effet, 10 = totalement efficace). 
Parmi tous les répondants, 34.6 % ont déclaré qu'ils étaient en mesure de faire face à l'éventail des conditions de patientes pouvant être observées avec une charge de travail ante-partum/post-partum. Les trois obstacles les plus signalés étaient le « manque de formation professionnelle » (27.9 %), les « connaissances insuffisantes » (23.8 %) et le « manque d'occasions d'avoir des contacts avec les patients » (22.4 %). Les facilitateurs les plus fréquents étaient « connaissances et compétences » (27.3 %), « avoir une chambre calme et privée » (20.7 %) et « suffisamment de temps » (12.8 %).

Conclusion(s) : La majorité des physiothérapeutes participants ont indiqué une attitude positive mais n'étaient pas confiants dans la gestion des divers troubles liés à la grossesse/au post-partum dans les cabinets. Plusieurs obstacles à la prestation de services ont été identifiés.

Implications Les résultats de cette étude peuvent être utiles pour informer et développer des cours de formation professionnelle liés aux soins antepartum et postpartum dans la pratique clinique grâce à la collaboration avec toutes les parties prenantes.

Financement, remerciements : L'étude est financée par le ministère de la Science et de la Technologie (Taiwan) MOST 108-2314-B-006-103 -.

Mots clés: kinésithérapie, grossesse, post-partum

Topic: Pratique professionnelle: autre

Ce travail a-t-il nécessité une approbation éthique? Oui
Établissement : Hôpital universitaire national Cheng Kung
Comité : Conseil d'examen institutionnel de l'hôpital universitaire national Cheng Kung
Numéro d'éthique : --/A-ER-108-221


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste