LES PHYSIOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC SUIVENT-ILS LES LIGNES DIRECTRICES FONDÉES SUR DES PREUVES POUR LE TRAITEMENT DE L'ARTHROSE DU GENOU?

Déposez votre dernière attestation
El-Khoury J.1, Orozco T.1, Bernatsky S.2, Desmeules F.3, Perreault K.4, Woodhouse L.5, Feldman D.6
1Université de Montréal, Montréal, Canada, 2Université McGill, Montréal, Canada, 3Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal, Canada, 4Université Laval, Québec, Canada, 5Université de l'Alberta, Alberta, Canada, 6Université de Montréal, Montréal, Canada

Contexte: L'arthrose (OA) est une maladie très courante chez les adultes : un Canadien sur huit (13 %) aurait été touché en 2011. L'arthrose du genou est l'un des types d'arthrose les plus courants.

Objectif : Documenter les types de traitements que les physiothérapeutes (PT) québécois utilisent pour un patient souffrant d'arthrose du genou (OA), évaluer si les choix de traitement sont conformes aux lignes directrices de pratique actuelles et explorer les facteurs associés à l'utilisation de certains traitements.

Méthodologie: Nous avons envoyé des questionnaires aux physiothérapeutes du Québec via les organismes de réglementation et via les contacts des médias sociaux. On a demandé aux répondants quels traitements ils utiliseraient pour un cas typique d'arthrose du genou. Nous avons utilisé des statistiques descriptives pour déterminer les proportions de physiothérapeutes choisissant chaque traitement et exploré les associations entre l'utilisation des traitements et les facteurs démographiques.

Résultats: Au total, 298 physiothérapeutes du Québec ont répondu au questionnaire, dont une majorité de femmes (77.3 %). Les choix de traitement les plus courants étaient les exercices de mobilité (96.4 %), suivis de l'éducation (93.8 %), des exercices de renforcement (85.1 %), de la thermothérapie et/ou de la cryothérapie (72.3 %), de la thérapie manuelle (53.3 %) et de l'électrothérapie (42.1 %). . Le choix de l'électrothérapie et de la thérapie manuelle était fortement associé au travail en pratique privée.

Conclusion(s) : La grande majorité des physiothérapeutes incluaient des exercices de mobilité et/ou de renforcement, qui représentent tous deux les approches thérapeutiques les plus recommandées pour l'arthrose du genou. Les physiothérapeutes exerçant en pratique privée étaient plus susceptibles de choisir également la thérapie manuelle et l'électrothérapie. Les mises à jour des recommandations peuvent être particulièrement utiles pour les physiothérapeutes travaillant en pratique privée.

Implications La grande majorité des physiothérapeutes du Québec utilisent des exercices de mobilité et/ou de renforcement dans leurs choix de traitement pour l'arthrose du genou, ce qui concorde avec les lignes directrices actuelles. La thérapie manuelle et l'électrothérapie, deux traitements dont les preuves sont insuffisantes, sont plus largement utilisées dans le secteur privé. Une formation continue régulière pour informer les physiothérapeutes travaillant en pratique privée des recommandations actuelles fondées sur des données probantes peut être utile.

Mots clés: Arthrose, Genou, Lignes directrices de pratique clinique, Approches thérapeutiques

Remerciements de financement : Canadian Initiative for Outcomes in Rheumatology Care (CIORA) et le programme d'Excellence en Médecine pour l'Initiation En Recherche (PREMIER).


Topic: Appareil locomoteur: membre inférieur

Approbation éthique requise : Oui
Établissement : Université de Montréal
Comité d'éthique : CERES
Numéro d'éthique : 17-137-CERES-D


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste