L'IMPACT DES MODIFICATIONS DU FONCTIONNEMENT PHYSIQUE AU COURS DE LA CHIMIORADIOTHÉRAPIE NÉOADJUVANTE SUR LE RISQUE DE COMPLICATIONS POSTOPÉRATOIRES APRÈS ŒSOPHAGECTOMIE POUR CANCER

Bor P.1, Kingma BF2, Kerst A.1, Steenhagen E.3, Ruurda JP2, van Hillegersberg R.2, Valkenet K.1, Veenhof C.1
1Centre Médical Universitaire d'Utrecht, Réadaptation, Physiothérapie, Sciences et Sports, Utrecht, Pays-Bas, 2Centre Médical Universitaire d'Utrecht, Chirurgie, Utrecht, Pays-Bas, 3Centre médical universitaire, Université d'Utrecht, Diététique, Utrecht, Pays-Bas

Contexte: La chimioradiothérapie néoadjuvante est fréquemment administrée aux patients en attente d'une œsophagectomie pour un cancer à visée curative, ce qui peut avoir un impact négatif sur le fonctionnement physique. Des études antérieures suggèrent que le changement dans le fonctionnement physique au cours de la chimioradiothérapie pourrait être un meilleur indicateur des complications postopératoires par rapport au fonctionnement physique mesuré à un moment donné. Cependant, la littérature est rare concernant l'association potentielle entre le changement du fonctionnement physique et de l'état nutritionnel et l'incidence des complications postopératoires après une œsophagectomie pour cancer.

Objectif : Étudier si les modifications du fonctionnement physique et de l'état nutritionnel au cours de la chimioradiothérapie néoadjuvante sont associées au risque de complications postopératoires après une œsophagectomie.

Méthodologie: Les patients ayant reçu une chimioradiothérapie néoadjuvante suivie d'une œsophagectomie entre septembre 2016 et septembre 2018 ont été inclus pour cette étude observationnelle prospective. Le fonctionnement physique et l'état nutritionnel ont été mesurés avant et après le traitement néoadjuvant. Le fonctionnement physique comprenait la force musculaire (extension de la poignée et de la jambe, mesurée avec des dynamomètres portatifs) et la capacité d'exercice (test sur rampe raide). L'état nutritionnel comprenait le poids, l'indice de masse maigre et l'état nutritionnel (évaluation globale subjective générée par le patient). Des analyses de régression logistique multivariée ont été réalisées pour évaluer si les modifications du fonctionnement physique et de l'état nutritionnel étaient associées au risque de développer des complications postopératoires.

Résultats: Au total, 94 patients (jusqu'en février 2018) ont été inclus dans ces analyses préliminaires. Pendant la chimioradiothérapie néoadjuvante, la force musculaire est restée stable (force de la poignée (n = 45) 36.2 kg (ET 11.4) à 35.6 kg (ET 10.9) p = 0.527 ; extension de la jambe (n = 46) 390.5 N (ET 81.9) à 394.9 N ( SD 95.7) p = 0.840, tandis que la capacité d'exercice (n = 45) a diminué de manière significative avec une différence moyenne de -16.0 Wpic (SD 39.8) de 234.0 Wpeak (SD 69.0) à 218 Wpeak (SD 72.5) p = 0.003. Régression logistique multivariable L'analyse a montré qu'un changement négatif dans la force de préhension était associé à un risque accru de pneumonie postopératoire (pas de pneumonie : 1.36 kg (SD 9.5), pneumonie : -11.64 kg (SD 10.7), OR 0.859, IC : 0.767,0.962, 0.008, p = XNUMX.

Conclusion(s) : Dans ces analyses préliminaires, un changement négatif dans la force de préhension pendant la chimioradiothérapie était significativement associé à un risque accru de pneumonie après une œsophagectomie. Pour le congrès de mai 2019, les analyses finales de la population totale seront disponibles.

Implications Les résultats de cette étude fourniront des informations importantes sur la relation entre les changements du fonctionnement physique pendant le traitement néoadjuvant et les complications postopératoires. Cela pourrait orienter les recherches futures visant à réduire les complications postopératoires après une œsophagectomie, éventuellement grâce à des protocoles de préadaptation standardisés.

Mots clés: Préopératoire, fonctionnement physique, cancer de l'œsophage

Remerciements de financement : Aucun, aucun financement à déclarer

Topic: Oncologie, VIH et soins palliatifs ; Handicap & réadaptation

Approbation éthique requise : Oui
Établissement : UMC Utrecht
Comité d'éthique : Comité d'éthique médicale
Numéro d'éthique : 17-844


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste