Mobilité des patients hospitalisés (FS-17)

Déposez le

AMÉLIORER LES NIVEAUX DE MOBILITÉ DES PATIENTS HOSPITALISÉS

Veenhof C.1,2, Boue A3, Friedman M.4, Dolan B.51Centre médical universitaire d'Utrecht, sciences de la physiothérapie, Utrecht, Pays-Bas, 2Université des sciences appliquées d'Utrecht, Innovation of Mobility Care, Utrecht, Pays-Bas, 3Royal Brisbane and Women's Hospital, médecine interne et soins aux personnes âgées, Herston (Queensland), Australie, 4John Hopkins Hospital, Physical Medicine and Rehabilitation, Baltimore (Maryland), États-Unis, 5Health Service 360, Stratford upon Avon, Royaume-Uni Objectifs d'apprentissage : 1. Sensibiliser au problème de la faible mobilité des patients hospitalisés et aux obstacles courants pour les patients et le personnel 2. Montrer des solutions pratiques et fondées sur des preuves pour améliorer l'activité physique des patients hospitalisés 3. Démontrer des exemples pratiques de mise en œuvre en milieu clinique Description : Objectif d'apprentissage 1 : Sensibiliser au problème de la faible mobilité des patients hospitalisés et aux obstacles communs aux patients et au personnel
Objectif d'apprentissage 2 : Montrer des solutions pratiques et fondées sur des preuves pour améliorer l'activité physique des patients hospitalisés
Objectif d'apprentissage 3 : Démontrer des exemples pratiques de mise en œuvre dans un contexte clinique
Description :

Introduction de la problématique de la mobilité réduite dans les hôpitaux par la présidente Cindy Veenhof.
Présentations par des experts reconnus
  • Brian Dolan présentera le problème de la faible mobilité dans les hôpitaux et parlera de son initiative #endPJparalysis qui est basée sur des preuves qui suggèrent que les gens se mobilisent moins lorsqu'ils sont en pyjama et plus lorsqu'ils sont entièrement habillés, ce qui aide finalement à réduire le déconditionnement.
  • Cindy Veenhof donnera une description détaillée du comportement physique des patients hospitalisés sur la base de la littérature scientifique et sur la base de mesures détaillées effectuées au Centre médical universitaire d'Utrecht en utilisant la méthode de cartographie comportementale. Cette présentation mettra en outre en lumière leur approche visant 3 thèmes : les soignants, les patients et l'environnement physique pour améliorer le comportement physique des patients hospitalisés.
  • Alison Mudge présentera les étapes diagnostiques et itératives d'amélioration de la qualité qu'ils ont prises à l'aide d'un cadre scientifique de mise en œuvre pour concevoir et mettre en œuvre le programme Eat Walk Engage afin de réduire le délire et d'améliorer la récupération fonctionnelle chez les patients âgés hospitalisés.
  • Michael Friedman présentera le programme John Hopkins Medicine Activity and Mobility Promotion (AMP). L'AMP établit fermement le concept selon lequel une approche structurée d'amélioration de la qualité intégrée aux flux de travail existants des cliniciens est bénéfique pour lutter contre les méfaits de l'immobilité à l'hôpital, y compris la durée du séjour et les réadmissions à l'hôpital.

Une séance de questions/réponses de 15 minutes avec le public
Un résumé de 10 minutes par le président soulignant les implications, l'applicabilité et les messages pertinents à retenir.
Implications/conclusions : Le déconditionnement et le déclin fonctionnel après une hospitalisation est un événement indésirable qui peut être prévenu. En sensibilisant le public à ce problème lors de la conférence mondiale des physiothérapeutes et en présentant au public des solutions concrètes, les présentateurs espèrent que les physiothérapeutes du monde entier agiront dans leur propre contexte aigu ou subaigu pour commencer à changer la culture de l'immobilisation. Implications/conclusions : Le déconditionnement et le déclin fonctionnel après une hospitalisation est un événement indésirable qui peut être prévenu. En sensibilisant le public à ce problème lors de la conférence mondiale des physiothérapeutes et en présentant au public des solutions concrètes, les présentateurs espèrent que les physiothérapeutes du monde entier agiront dans leur propre contexte aigu ou subaigu pour commencer à changer la culture de l'immobilisation. Mots-clés : 1. comportement physique 2. hôpital 3. mise en œuvre Remerciements au financement : rien à déclarer

Retour à la liste