TRAITEMENT SCOLAIRE DE LA DOULEUR PHYSIOTHÉRAPEUTIQUE CHEZ LES POPULATIONS RÉFUGIÉES AFFECTÉES PAR UN TRAUMATISME - ÉLABORATION D'UN PROGRAMME ET ÉTUDE DE FAISABILITÉ D'UNE MÉTHODE MIXTE. PHASES I ET II

SUIS. Karrer1, E. Arida2, A. Pari3
1DIGNITY - Institut danois contre la torture, Programmes internationaux/Réhabilitation internationale, Copenhague, Danemark, 2Redémarrer - Centre de réhabilitation des victimes de torture et de violence, réhabilitation/kinésithérapie, Beyrouth, Liban, 3Wchan Organization for Victims of Human Rights Violations and ACR – The American Center for Rehabilitation, Rehabilitation, Sulaimani, Irak

Contexte: La douleur persistante est très répandue parmi les populations touchées par un traumatisme psychologique (traumatisme). La douleur persistante et la détresse liée aux traumatismes contribuent à un mauvais état de santé général et à des problèmes de fonctionnement. La recherche a montré que l'intégration d'une compréhension biopsychosociale de la complexité de la douleur et du stress est nécessaire pour une thérapie entraînant des améliorations fonctionnelles. Dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA), il y a un manque d'approches de traitement de physiothérapie axées sur le biopsychosocial. Même si dans la région MENA il y a une forte prévalence de populations touchées par des traumatismes, les physiothérapeutes apprennent traditionnellement une compréhension biomécanique de la santé et du fonctionnement. Grâce à des discussions avec quatre organisations locales, un besoin a été identifié pour des programmes de traitement fondés sur des données probantes et contextualisés pour compléter les services de réadaptation existants offerts aux réfugiés et aux autres populations touchées par un traumatisme. Un besoin supplémentaire de futures formations en arabe, y compris la « formation des formateurs », a été identifié.

Objectif : Le but de cette étude de faisabilité de méthode mixte est d'explorer l'acceptabilité et la faisabilité du manuel de traitement de l'école de la douleur et du programme de formation avec 11 physiothérapeutes dans six communautés de la région MENA. L'école de la douleur est un traitement manuel de 10 séances traitant de la douleur persistante, de la détresse, du sommeil et des activités quotidiennes. Il intègre l'éducation thérapeutique du patient, des exercices de conscience corporelle et une planification active des changements de comportement. L'étude vise à
(1) Évaluer le développement collaboratif de l'école de la douleur au cours d'un programme de renforcement des capacités d'un an ;
(2) Examiner qualitativement l'acceptabilité et la faisabilité du manuel de l'école de la douleur par les physiothérapeutes dispensant le traitement ;
(3) Explorer les résultats pilotes quantitatifs thérapeutiques préliminaires.

Méthodologie: Le traitement Pain School a été testé avec une analyse à méthode mixte utilisant des entretiens qualitatifs avec des physiothérapeutes de la région MENA qui participent à des formations, ont contribué à l'élaboration d'un manuel de traitement et d'un outil de suivi et d'évaluation, et ont également dispensé le traitement Pain School. Une analyse quantitative des effets préliminaires de ce traitement en 10 séances a été réalisée sur 38 patients souffrant de douleurs persistantes et de stress traumatique.

Résultats: L'étude pilote a démontré la faisabilité, l'acceptation élevée et les avantages préliminaires de la prestation du traitement de l'école de la douleur avec 7 physiothérapeutes en Jordanie, à Tunis, au Maroc et au Liban et 38 patients en Jordanie et au Maroc. Le suivi et l'évaluation du traitement étaient utiles, mais les évaluations de l'état de santé mentale manquaient.

Conclusion(s) : Cette étude révèle qu'il est faisable et acceptable de co-développer, de former et d'offrir un programme de physiothérapie standardisé fondé sur des données probantes pour les populations touchées par la douleur et les traumatismes dans la région MENA. Sur la base des résultats positifs de cette étude pilote, les prochaines étapes comprendront
1) Étude de base évaluant la prévalence de la douleur persistante coexistante et de la détresse liée aux traumatismes chez les réfugiés dans la région MENA
2) Tailles d'échantillons de patients plus importantes
3) Groupes de contrôle
4) Évaluation des avantages possibles pour la santé mentale et
5) Rédaction finale du manuel de traitement arabe, kurde sorani et français.

Implications Cette étude vise à traduire les résultats en pratique en :
1) discuter des stratégies pratiques et des pièges courants rencontrés lors du co-développement multiculturel, de la formation et de la prestation de l'école de la douleur dans la région MENA et
2) partager les résultats des phases III et IV où 19 kinésithérapeutes du Kurdistan Irak, d'Irak, de Jordanie et de Tunis participent avec quatre kinésithérapeutes du programme initial Pain School servant de co-formateurs.

Financement, remerciements : L'étude a été financée par le ministère danois des Affaires étrangères : Programme de partenariat arabe danois (DAPP) (2017 - 2021).

Mots clés: Douleur persistante, Traumatisme psychologique, Autonomie

Topic: La santé mentale

Ce travail a-t-il nécessité une approbation éthique? Non
Institution : DIGNITY - Institut danois contre la torture. Copenhague, Danemark
Comité : Comité interne non officiel. Voir le texte ci-dessous
Raison : Stade précoce de développement du traitement manuel


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste