UNE COMPARAISON QUALITATIVE DES APPROCHES DE PHYSIOTHÉRAPIE POUR RÉPONDRE AUX CRAINTES/PRÉOCCUPATIONS DES PATIENTS AYANT DES DOULEURS AU COU NON TRAUMATIQUES ET DES TROUBLES ASSOCIÉS AU COUP DU COU

Déposez votre dernière attestation
Silva Guerrero AV1, Maujean A.2,3, Setchell J.1,4, Sterling M.2,3
1The University of Queensland, School of Health and Rehabilitation Sciences/ Recovery Injury Research Centre, Brisbane, Australie, 2L'Université du Queensland, Recovery Injury Research Centre, Brisbane, Australie, 3L'Université du Queensland, Centre d'excellence en recherche sur la récupération après les accidents de la route, Brisbane, Australie, 4Université de Toronto, Bloorview Research Institute, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital. Département de physiothérapie, Toronto, Canada

Contexte: Les cervicalgies restent très répandues et coûteuses dans le monde. Les lignes directrices de pratique clinique pour les cervicalgies non traumatiques (NTNP) et plus particulièrement pour les troubles associés au coup de fouet cervical (WAD), recommandent la fourniture de réconfort comme première ligne de traitement. Cependant, il existe peu de preuves disponibles pour déterminer ce que devrait comprendre la réassurance et comment elle devrait être délivrée. Les personnes atteintes de WAD signalent des niveaux plus élevés de douleur et d'incapacité, présentent des caractéristiques de douleur nociplasique et des niveaux plus élevés de détresse psychologique qui ne sont pas aussi apparents chez les personnes souffrant de douleurs cervicales non traumatiques. Il existe également des preuves suggérant que les traitements de physiothérapie sont plus efficaces pour les personnes atteintes de NTNP que pour les personnes atteintes de WAD. Compte tenu de ces résultats, il est probable que les deux groupes de cervicalgiques aient des besoins différents en ce qui concerne le contenu et l'approche de réassurance que leur offrent les physiothérapeutes. Une première étape pour comprendre la nature de la réassurance requise consiste à déterminer les approches utilisées par les physiothérapeutes.

Objectif : Cette étude visait à identifier et à comparer ce que les physiothérapeutes perçoivent comme étant les principales préoccupations, craintes et inquiétudes que les patients atteints de WAD et NTNP ont en raison de leur état. De plus, nous avons cherché à identifier et à comparer les stratégies utilisées par les physiothérapeutes pour répondre aux peurs et aux préoccupations des patients atteints de NTNP et de WAD.

Méthodologie: Une étude qualitative transversale comparative utilisant deux enquêtes en ligne. À l'aide d'échantillons raisonnés, les perceptions de 50 physiothérapeutes ont été obtenues. Les réponses aux questions ouvertes ont été analysées à l'aide d'une approche thématique, puis les thèmes ont été examinés pour les domaines de convergence et de divergence/inadéquation.

Résultats: Quatre thèmes similaires pour les deux groupes de douleurs cervicales ont émergé des réponses des physiothérapeutes à l'enquête.
1) Préoccupations liées à la douleur,
2) Interférence avec la vie quotidienne,
3) Détresse psychologique, et
4) Quand vais-je récupérer ? Certains sous-thèmes différaient pour chaque thème. Par exemple, dans le thème « détresse psychologique », le groupe WAD avait des sous-thèmes de colère et des pensées sur l'absence de résolution, tandis que, pour le groupe NTNP, les sous-thèmes étaient l'anxiété et l'incertitude. Le seul thème de divergence/inadéquation était
(5) Évitement de la peur, qui a été désigné par les kinésithérapeutes pour le groupe cervicalgie non traumatique uniquement.
Trois thèmes similaires ont émergé des réponses des physiothérapeutes à la question sur ce qu'ils font pour répondre aux inquiétudes/peurs/préoccupations des patients souffrant de cervicalgie :
1) Rassurer
2) Éducation
3) Stratégies psychologiques.
Deux domaines de divergence notables signalés par les physiothérapeutes comme stratégies utilisées exclusivement pour les patients atteints de WAD :
4) Soulagement de la douleur et
5) Encourager à bouger/responsabiliser. Il y avait trois thèmes divergents pour le groupe NTNP :
6) Créer un plan d'action pour la reprise
7) Compétences en communication
8) Stratégies axées sur la biologie.

Conclusion(s) : Les physiothérapeutes ont décrit une multitude de stratégies rassurantes pour les patients atteints de NTNP et de WAD. Il y avait plusieurs thèmes communs mais aussi certains discordants.

Implications Cette comparaison détaillée peut fournir des informations aux physiothérapeutes sur les approches potentielles (c'est-à-dire rassurer, éduquer, mettre en place des stratégies psychologiques et biologiques, soulager la douleur, encourager à bouger/autonomiser, compétences en communication et création d'un plan d'action) pour rassurer les patients souffrant de douleurs cervicales. L'étape suivante consiste à explorer les exigences et les besoins des patients.

Mots clés: Réconfort, cervicalgie non traumatique, WAD

Remerciements de financement : Aucun financement spécifique n'a été obtenu pour cette étude

Topic: Musculo-squelettique : colonne vertébrale ; Douleur et gestion de la douleur ; Musculo-squelettique

Approbation éthique requise : Oui
Établissement : Université Griffith
Comité d'éthique : Ethical Review Board of Griffith University
Numéro d'éthique : 2017/050


Tous les auteurs, affiliations et résumés ont été publiés tels qu'ils ont été soumis.

Retour à la liste